Navigation de recherche

Navigation

Recherche

Il faut reconnaître que la première période a été à l’avantage des locaux qui se montraient plus pressants. Edern va ouvrir le score au quart d’heure de jeu. Elliant va reagir mais trop timidement et la première occasion arrive juste avant la pause. Le gardien edernois était aux aguets. A la pause, c’était la colère du coach qui ne reconnaissait pas ses joueurs durant la première période. Le groupe va du coup réagir et offrir un tout autre visage en seconde mi temps. Les elliantais vont poser le ballon au sol et par un jeu de passe courte vont arriver finalement à égaliser à l’heure de jeu. Laurent Kergourlay , d’un geste plein de lucidité et de technique (la « prise porte manteau ») va distiller un caviar à Brice Le Berre qui n’avait normalement plus qu’à la pousser comme on dit dans le milieu. Mais cela fut bien plus difficile pour le milieu de terrain. Quatre mètres du but,seul sans pression, position arrêtée, pied et ballon au sol…les conditions paraissaient parfaites ! Malgré tout,  l’escargot positionné dans le but d’Edern a eu le temps de se mettre à l’abris et de remettre le casque avant que le ballon ne franchisse la ligne définitivement… ! Sacré Brice les supporters ont tremblé mais finalement applaudi. Dès lors, les mélens voulaient la victoire tant l’adversaire baissait pavillon. Dans une fin de match rocambolesque (exclusion du gardien local), Franck Rivalain va donner la victoire aux hommes de Patrice Bléas et permet aux mélens de faire des réserves avant l’hiver.

Le même cas de figure s’est produit pour l’équipe réserve qui acceuillait Fouesnant C. Menés au score à la mi temps, les joueurs ont provoqué une (nouvelle !) colère rivoalesque. Avec son tempérament de gagneur, le coach Christophe Rivoal ne pouvait admettre la situation comme telle. Les conditions étaient optimales (pelouse humide, crampons de dix huit affutés, positionné en numéro six,…) pour que christophe livre une prestation de grosse qualité (meilleur des 28 joueurs…il parait !) Même Phil Rannou le dit alors (ce coup ci), on peut le croire !. Pour rester au contact des leaders, l’équipe devait gagner. Son capitaine Matthieu Février va donner l’exemple et va commencer par égaliser sur une déviation judicieuse à la 55ème minute avant de donner l’avantage aux siens sur un beau coup franc. Fouesnant va égaliser en fin de match. La délivrance viendra de Nicolas Salaun qui envoi une frappe de trente cinq mètres sur la transversale …qui rebondit sur le dos du gardien adverse avant de franchir la ligne. La route est encore longue mais tout redevient possible.

Les féminines se sont déplacées à Spézet et malgré un très bon début de match elles ont perdu par deux buts à un. Les U11 ont affronté l’équipe ce l’US concarnoise. Face à un adversaire de qualité, les joueurs de Pascal Marc et Nicolas Bicrel ont fait match nul 4 à 4.